Atelier de Musique Electronique au Bushman Café pour la fête de la Musique

Ce mardi 21 juin 2016 s’est tenu un atelier de sensibilisation et d’initiation à la  Musique Electronique au Bushman Café animé par le collectif Akwabeats. Une initiative à saluer et à encourager. Retour sur cette activité hors du commun. 

IMG_1129.JPG

Lors d’un détour en fin de journée au Bushman Café, j’ai pu constater que l’atelier de sensibilisation et d’initiation à la Musique Electronique, qui s’y tenait, enregistrait un vif succès auprès du jeune public mais également auprès des grands adultes que nous sommes.

Les appareils électroniques et tables de mixages étaient installés ça et là et raccordés tantôt à des ordinateurs tantôt à des claviers le tout pour créer des sons, rythmes et vibrations pour éventuellement composer de la musique électronique. Il y avait différents ateliers notamment l’atelier DJ avec Pinauprice et l’atelier production-ordinateur avec Black Charles du Collectif Akwabeats accompagné par Praktika.

Les enfants s’affairaient et semblaient bien épanouis et heureux de vivre cette nouvelle expérience.

J’ai particulièrement apprécié celle qui exploitait l’énergie corporelle à travers des fruits tels que la mangue et la banane pour permettre de générer de la musique en touchant la banane ou en touchant le corps de la personne connectée. C’était juste magique et impressionnant de se retrouver à jouer comme ça avec son corps.

Parmi les enfants qui ont fait l’atelier, j’ai pu interroger Karl Emmanuel et Joelle âgés respectivement de 7 ans et 12 ans. 

 

Pour Karl Emmanuel cette expérience a été une découverte de la musique électronique. Il a particulièrement aimé s’amuser sur le piano et composé des bruits et « sons bizarres qui faisaient des fois des jolies choses » mais surtout il a été surpris de voir qu’il pouvait faire de la musique avec des bananes.

Pour Joelle, c’est le jeu où elle mettait le casque pour pianoter et écouter ce qu’elle composait qui lui a beaucoup plu ainsi que celui avec les fruits. Elle a été conquise car je l’a cite : « J’avais l’impression de créer mon propre truc » et aussi « parce que quand je touche le fruit et que ça crée de la musique c’est que mon corps produit de l’énergie. Et même si je touche une autre personne qui touche les fruits, je peux faire de la musique en le touchant » dit elle les yeux tout plein d’excitation.  Elle indiqua que « la musique électronique est quelque chose de nouveau. Ca m’amuse beaucoup donc je le referais ». Ces passionnés de musique électronique ont peut être crée une nouvelle vocation.
Dans tous les cas, cet atelier a été un succès car 10 enfants y ont participé dans un environnement calme et propice à l’échange. Tous les adultes qui les accompagnaient se sont prêtés au jeu… comme quoi, il en faut peu pour s’amuser !
On remarque que l’intérêt pour la musique électronique essentiellement afro-tro, c’est-à-dire cette fusion entre la musique électronique et africaine, est en train de grandir au fur et à mesure notamment grâce à des initiatives de ce type. Nous effectuons ainsi un retour à la musique traditionnelle africaine avec ses rythmes, ses vibrations et ses sons dont n’est pas si éloignée la musique électronique.  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s