Bonne Fête de la Musique : Merci à tous les artistes que nous avons rencontrés

Nous sommes aujourd’hui le 21 juin 2016, jour de célébration de la fête de la Musique. 
Originvl Art et culture a décidé de faire un retour sur ces artistes et événements musicaux qui ont rythmés la vie du blog depuis sa création. 

L’Afrique bouillonne ! Elle possède un vivier d’artistes de tous les genres musicaux. Je ne peux pas tout couvrir mais je suis heureuse de pouvoir faire un retour sur cette émulation musicale.

Je vais tout d’abord donnée la part belle au JAZZ. En effet, le Jazz est un genre musical que j’apprécie tout particulièrement pour son pouvoir historique et culturel qui a été notamment présentés lors de deux expositions : l’Exposition Photo La Route du Jazz de Samuel N’Ja Kwa et l’exposition Great Black MusicJ’ai pu également profiter de différents festivals de promotion du Jazz tels que l’Emoi du Jazz, Abidjan Jazz By BICICI, la Célébration du International Jazz Day, le Kolia Blue Festival qui m’ont permis de découvrir et d’apprécier de nombreux artistes tels que Paco Séry, Marcus Miller, Luc Sigui, Isaac Kemo, 5 O’clock, Dobet Gnahoré, Soul Jazz Orchestra. J’ai également pu faire une rencontre de choix, celle de Manu Dibango, cette légende et découvrir un espace dédié au Jazz dénommé le Free Jazz Space.

Au niveau du REGGAE, nous avons célébré le 35ème anniversaire de décès de Bob Marley et j’ai pu voir évoluer Tupaï un chanteur de reggae ivoirien qui a toute ses chances de percer dans les années à venir.  Jérémie Kroubo Dagnini, un expert franco ivoirien de la musique jamaïcaine nous a offert un superbe documentaire : « Le souffle du reggae«  avec une part belle sur la Côte d’Ivoire.  J’ai également participé à la deuxième édition du Festival AbiReggae outre les beaux concerts organisés a apporté une innovation majeure avec le Festival Abi Reggae Art qui donne un volet artistique et contemporain au Festival. Enfin, la rencontre musicale du domaine du Reggae a été celle avec Takana Zion qui célèbre cette année son trentième anniversaire et nous a offert l’Album Good Life ! Un régal !

Au niveau de la MUSIQUE URBAINE, j’ai pu découvrir le collectif Yoyotinz qui promeut le hip hop Made in Ghana qui a été primé lors de l’impact musical conférence organisée dans le cadre du Femua 2016. J’ai pu aussi échanger avec Paola Audrey qui valorise la culture urbain et qui accompagne notamment kiff no beat.

Cette édition du Femua a également été attristée par la perte du Roi de la rumba congolaise, Papa Wemba qui s’est éteint sur scène.
Je suis également ravie de vous reparler de Josey qui n’arrête pas d’évoluer vers une autre dimension avec sa belle voix! J’ajouterais des personnes comme Humanik et le collectif 3431 qui font bouger le rap en Côte d’ivoire et un album tel que DSK qui nous apportent également une petite touche bien spéciale. Au niveau du RNB ZOUK j’ai pu apprécier B.Blasta et Jeune Griot. Natural Misa nous a également montré son évolution en nous proposant un clip très original de son titre Joli.  Au niveau du SLAM, c’est l’écrivain Kwmenan qui nous a montré ce qu’il avait dans les tripes avec les 26 lettres d’un affamé. Enfin je ne peux oublier le MASA 2016 qui a permis d’une part, de mettre à jour différents artistes dont Kyekyeku le Ghanéen qui nous offre un super cocktail musical non sans d’humour; et d’autre part, le lancement de la plateforme kotokoli qui se veut être un acteur incontournable de la couverture de festivals. J’ai pu également présenter des thématiques relatives au Zouglou ivoirien et au ndem et jazzé  gabonais qui plus qu’un genre musical urbain sont un style de danse.
Concernant la MUSIQUE TRADITIONNELLE, j’ai eu la joie d’écouter le Concert de Kerfala Kanté lors d’un séjour à Conakry. C’était magique car ce Monsieur faisait son retour après 10 ans d’absence de la scène artistique et musicale. Un rappel nécessaire est à faire au sujet de Anyango cette japonaise qui promeut un instrument de musique traditionnel kenyan uniquement joué par la homme. Elle est vraiment superbe. Enfin pour faire la liaison entre le traditionnel et le moderne je parlerai de Sidiki Diabaté qui est la révélation de l’année 2016. Je l’écoutais auparavant pour sa maîtrise de la Kora et il est devenu un réel ambassadeur de cet instrument de musique dans la continuité du travail déjà établi par son père et son grand-père. Son concert à Abidjan fut un réel succès. 
Enfin, je vais m’exprimer sur la musique HOUSE MUSIQUE qui est en phase de devenir de plus en plus tendance sur le continent africain. La Côte d’Ivoire commence à se positionner comme cette plateforme dédiée en Afrique de l’Ouest grâce à des initiatives comme Electropique ou faire de la musique électronique sous les tropiques ou encore des établissements comme le Bushman Café qui se veulent être des lieux d’expression de la Musique Electronique. C’est ainsi que nous avons pu découvrir des artistes tels que le ghanéen Steloo, l’ivoirien Mr Raoul K ou le français Praktika qui allient à la perfection rythmes et vibrations traditionnelles avec instrumental moderne.
Je remercie tous ces artistes, ces promoteurs, ces intervenants, ces passionnés… en somme ces acteurs de la promotion de la musique en Afrique. Grâce à vous nous avons une alternative et nous pouvons dignement célébrer la fête de la Musique !
Bonne fête de la musique à tous !

2 comments on “Bonne Fête de la Musique : Merci à tous les artistes que nous avons rencontrés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s