Mimi et ses perles

Mimi et ses perles est l’enseigne de Mimi, une jeune ivoirienne qui fait des merveilles avec ses petits doigts de fée. C’est un peu l’une des petites perles rares du Centre Artisanales de la Ville d’Abidjan (CAVA). J’avais promis d’aller à sa rencontre dans un précédent post. Chose dite, chose faite. Entrons ensemble dans l’univers de Mimi et ses perles.

Mimi et ses perles, une histoire de battante

Mimi de son vrai prénom Mireille commença à travailler les perles très tôt à l’âge de 7/8 ans. Elle confectionnait des bijoux en perles qu’elle tentait de vendre notamment à des européennes. Ces dernières lorsqu’elle lui demandait son prénom lui disait que «Mireille était un non trop lourd et trop grand pour une petite fille» et elles décidaient de l’appeler «Mimi». C’est comme ça qu’elle se fit tout simplement appeler Mimi. Elle décida de se faire appeler «Mimi et ses perles» et son petit nom est resté jusqu’à aujourd’hui.

Comme je le disais précédemment, l’histoire de Mimi avec les perles commença très tôt. En effet, sensibilisée par une Maman évoluant dans l’art et l’artisanat puisque gestionnaire d’un magasin de vêtement, peignoir et objets de décoration en tissus africains, Mimi a très vite vu les possibilités qu’offrait le commerce notamment avec les occidentaux et notables de la capitale abidjanaise qui n’hésitaient pas à passer des commandes précises à sa mère. Elle parlait déjà très tôt de vouloir arrêter l’école pour s’adonner aux perles. Chose que lui déconseilla tout de même sa mère.

Mais l’avenir en décida autrement puisqu’en 93/94 sa Maman tomba malade et ne pouvait plus gérer ses activités. Mimi commença donc à s’occuper des affaires de sa mère tout en continuant l’école en cours du soir. Un autre drame frappa la famille. Ce fut le décès de son père. Elle du prendre une grande décision : celle d’arrêter les études pour travailler et tenter de subvenir aux besoins de ses frères et sœurs. Elle arrêta donc les cours car ce n’était pas facile de tout faire en même temps et repris le travail de sa Maman.

Au fur et à mesure, et surtout à force de persévérance, elle a fait son nid. Elle était installé au Marché de Cocody et subit de plein fouet les désagréments liés à l’incendie de ce dernier. Heureusement, sur la même période, Telecel qui est devenu MTN lui proposa son premier contrat. Celui d’habiller en perles les hôtesses de la campagne de lancement de la marque en Côte d’Ivoire et dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest. Une aubaine pour Mimi. C’est ainsi qu’elle fabriqua près de 300 pièces et qu’elle réalisa l’étendue des opportunités que pouvait lui offrir son talent de confectionneuse de bijoux en perles.

Elle continua donc son petit bonhomme de chemin et s’installa au CAVA à la suite du second incendie du Marché de Cocody qui a eu lieu en 2008/2009. Depuis lors, elle est l’une des perles rares du CAVA.

 

Mimi et ses perles, des créations pour tous les goûts, tous les styles et tous les budgets

Mimi travaille à la main. Tous ses bijoux sont le fruit d’un long travail car assemblée des perles une à une nécessite de la patience et de bon yeux.
Les perles de Mimi proviennent essentiellement de Côte d’Ivoire mais aussi du Mali, du Burkina Faso, du Tchad et un peu du Sénégal, du Maroc, de la France et de la Belgique.

Elle fait des boucles d’oreille, des bracelets et surtout des colliers car pour elle, «un beau collier peut habiller une femme. C’est l’outil par excellence de la femme».

Lorsque je lui demande comment elle invente ses pièces, elle me répond que sa créativité lui vient de ses clientes. Elle imagine des pièces qui pourraient leur aller comme à un gant ! Ce n’est donc pas étonnant de trouver des bijoux pour tous les goûts, tous les styles et tous les budgets. En effet, les prix varient de 3000 FCFA à 25000 FCFA pour les pièces les plus complexes pouvant demander six (6) jours de travail. Il y a donc un bon rapport qualité prix.

De plus si vous avez des envies de pièces plus élaborées incluant des pierres précieuses ou autres pendentifs en or ou en argent, n’hésitez pas à contacter Mimi et ses perles. Elle a plus d’un tour dans son sac et est très attentive et soignée au niveau des finitions. Ce qui est un gage de qualité.

Alors si vous avez de petites envies de cadeaux, rendez-vous

Aussi pour votre information, Mimi & Ses perles sera présente à l’Exposition Vente «Artisanat Africain» qui se tiendra le dimanche 3 juillet 2016 au Bushman Café.

@ originvl
@ originvl

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s