«Les Africains : Des Européens fauchés à la peau noire ?» extrait de Les 26 Lettres de l’Affamé de Kwmenan

Il y a quelque temps, lors d’un café bloggeurs organisé par l’Association des Bloggeurs de Côte d’ivoire (ABCI) dont je suis membre, j’ai reçu un dépliant d’un jeune homme m’annonçant la sortie d’un e-book dénommé « Les 26 lettres de l’Affamé. Curieuse, j’ai décidé de me rendre sur le site internet et j’ai découvert la possibilité de télécharger gratuitement un essai qui n’est autre qu’une réflexion identitaire sur l’Afrique noire francophone intitulée : «Les Africains : Des Européens fauchés à la peau noire ?»

Facebook officiel : Les 26 Lettres
Facebook officiel : Les 26 Lettres

«Les Africains : Des Européens fauchés à la peau noire ?»

Cet essai sur l’analphabétisme culturel et le développement est très intéressant et me parle beaucoup dans le sens où l’auteur invite les générations africaines à réaliser ce combat pour le développement.
En effet, après avoir tenté de définir le jeune africain à travers sa couleur de peau, son style de vie, son langage et son identité africaine, il est fait le constat que la racine du mal qui gangrène la société africaine est l’analphabétisme culturel qui empêche l’homme lettré et l’homme illettré «de se lire, se comprendre, se définir, se projeter» dans un même espace que l’on appellera société.
Fort de ce constat et du génie créatif des nouvelles générations africaines, l’auteur indique que «Sans complexe, avec détermination et dans un engagement collectif, les nouvelles générations africaines doivent se lever et combattre l’analphabétisme culturel, en lui opposant à l’échelle panafricaine, la pratique de création de contenu culturel, à travers l’écriture, la lecture et l’entreprenariat». La jeunesse africaine est appeler à prendre conscience qu’elle doit prendre elle-même sa vie en main pour émerger par elle-même et pour elle-même. Cette réflexion propose une base de solution aux dirigeants dans l’intégration de la problématique de la jeunesse et de la culture.

C’est pourquoi je résumerais cette réflexion par le paragraphe suivant : «A l’heure de la nouvelle économie mondiale du savoir, la créativité est la monnaie ultime, plus forte que l’euro, le dollar et le yen associé. Le développement de nos pays repose sur sa jeunesse confiance et consciente, éduquée et cultivée, créative et conquérante. Pas sur les matières premières. L’Afrique a besoin d’être, de vivre et s’épanouir à travers sa jeunesse redignifiée, selon l’experession du philossophe ivoirien, Jean-Marie Adiaffi.»

Je vous invite à vous procurer cet essai téléchargeable au lien suivant: http://les26lettres.com

Afin de vous permettre de mieux comprendre la réflexion «Les Africains : Des Européens fauchés à la peau noire ?», vous trouverez ci-après une présentation du projet «Les 26 lettres de l’Affamé», de son auteur Kwmenan et du projet «I comme immigré».

Facebook officiel : Les 26 Lettres
Facebook officiel : Les 26 Lettres

Les 26 lettres de l’Affamé

«Les 26 lettres de l’Affamé» est un projet de promotion de l’Ecriture, de la Lecture et de l’Entrepreneuriat en Côte d’Ivoire réalisé par l’auteur ivoirien Kwmenan dont la sortie est prévue en mai 2016.

Ce livre est le point de départ de différentes actions pour une prise de conscience de la jeunesse dite «affamée de Dignité».
En effet, ce recueil de slam traduit les aspirations d’une nouvelle génération de jeunes «affamés de Dignité» qui aspire à de meilleures conditions de vie sur leurs terres natales. Enumérant les maux de la jeunesse africaine à savoir le chômage, le choix de la facilité, l’analphabétisme, l’incivisme, la dépravation des mœurs… «Les 26 lettres de l’Affamé» s’élève contre l’analphabétisme sous toutes ses formes, en particulier l’analphabétisme culturel.

Cette œuvre est écrite en français-ivoirien, c’est-à-dire en langage urbain qui est un mélange de français et de nouchi, l’argot ivoirien, de mot emprunté à d’autres langues comme l’anglais, dans le but de se rapprocher de la cible qui est la jeunesse urbaine d’Afrique et d’ailleurs.

L’objectif de cette œuvre est de :
• susciter le questionnement et induire une vraie prise de conscience;
• défaire la jeunesse de cette constante obligation d’extraversion afin qu’elle choisisse de se construire selon ses propres valeurs et conceptions du monde;
• amener les jeunes à prendre des initiatives collectives pour contribuer au développement économique, social et culturel du continent.

On comprend donc que le combat ici mené est celui de la libération du peuple africain des chaines de la mondialisation culturelle qui leur impose des modèles de sociétés, de pensées et de développement en leur proposant de nouveaux modèles qui reflètent leur singularité et l’adaptation créative de leurs traditions ancestrales à l’ère numérique. Tout ceci dans l’objectif de permettre à la jeunesse africaine d’aller de l’avant et d’être créatrice de valeur.

Qui est Kwmenan ?

Kwmenan, de son vrai nom Hyacinthe Menan, est un publicitaire et poète urbain connu pour son e-book «I comme immigré» extrait de Les 26 lettres de l’Affamé, recueil de poèmes écrits en français ivoirien. Ses textes sont écris pour être lus, dits, déclamés, slammés ou chantés en vue de mieux faire passer le message.

On peut résumer la portée de son message à travers cette phrase prononcée lors d’une interview avec la BBC Afrique, le 10 Septembre 2015: «Les sociétés africaines doivent cesser d’être des importatrices de rêves américains ou européens pour devenir productrices et bénéficiaires d’une Afrique repensée par elles et développée selon leurs valeurs et aspirations profondes.»

On comprend donc mieux que le livre « Les 26 Lettres de l’Affamé » soit le point de départ de toutes les actions menées pour lutter contre toutes les formes d’analphabétismes, en particulier l’analphabétisme culturel.

Chaque poème va générer une chanson et sera associé à une campagne de communication.

«I comme immigré»

Touché par «l’affaire Yaguine et Fodé» passagers clandestins du vol 520 de la Sabena en provenance de Conakry (Guinée) et à destination de Bruxelles en Belgique, retrouvés morts de froid, le 2 août 1999, dans le train d’atterrissage arrière droit de l’appareil à l’aéroport international de Bruxelles et par le scandale de «L’enfant de la valise», un enfant ivoirien de huit (8) ans, qui tentait de passer la frontière espagnole recroquevillé dans une valise au mois de mai 2015, Kwmenan a écrit un e-book intitulé «I comme immigré» extrait du Livre «Les 26 lettres de l’Affamé» afin de sensibiliser les autorités africaines à la nécessité d’offrir à la jeunesse des sociétés africaines productrices de rêves et surtout pour interpeller la jeunesse africaine afin qu’elle s’interroge elle même sur la nécessité de se prendre en main, pour faire les choses pour elle même.

Ci-dessous le poème I comme immigré et la vidéo de la chanson associé.

Facebook I comme immigré Facebook Les 26 lettres
Site officielBlog officiel

2 comments on “«Les Africains : Des Européens fauchés à la peau noire ?» extrait de Les 26 Lettres de l’Affamé de Kwmenan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s