Dobet Gnahore à l’Emoi du Jazz

La chanteuse, danseuse et percusionniste ivoirienne Dobet Gnahoré s’est produite à Abidjan en cérémonie de clôture du Festival l’Emoi du Jazz by DEZ GAD, ce dimanche 8 mai 2016 à l’Institut Français. Retour sur cet événement ! 

IMG_9495

Dobet Gnahoré

Fille aînée de Boni Gnahoré, maître percussionniste de la Compagnie Ki Yi M’Bock d’Abidjan dirigée par Were Were Liking, Dobet Gnahoré a hérité des forces de la tradition Bété de son père. Elle chante en bété, fon, baoulé, lingala, malinké, mina, bambara, swahili, xhosa, dida, créole haïtien, wolof, français et en anglais.

Cette artiste complète a débuté sa carrière artistique à l’âge de douze (12) ans où elle quittera l’école pour rejoindre la compagnie d’artistes de son père et y apprendre le théâtre, la danse, la musique et le chant. Forte de trois (3) ans de formation aux arts de la scène, elle quitte la compagnie de son père pour rejoindre la grande compagnie de danse afro-contemporaine tchétché de Béatrice Combe. En 1996, elle rencontre le guitariste français Colin Laroche de Féline qui est à l’époque le guitariste de son père. Elle s’installera en France et formera avec lui le duo « Ano Neko », qui signifie en langue Bété « Créons ensemble ».

Sous les conseils de Ray Lema et Lokua Kanza, elle enregistrera sa première maquette en 2000 avant de faire un passage remarqué au MASA 2001 à Abidjan avant d’enregistrer 8 titres.

En 2003, le projet artistique se recentre sur le nom de Dobet Gnahoré et le duo intègre de nouveaux musiciens à la basse et aux percussions. Le label Contre-Jour produit son premier album « Ano Neko » en 2004, pour faire le lien avec l’histoire de Dobet et Colin. s’en suit la participation au projet “Acoustic Africa” avec Habib Koite et Vusi mahlasela et une tournée en Europe, au USA et en Afrique dès 2006. Son deuxième album « Na Afriki » (mon Afrique) sort en 2007.

En septembre 2009, Dobet Gnahoré est invitée par Angelique Kidjo pour un hommage à Myriam Makeba avec Rokia Traoré, Asha, Ayo, Sayon Bamba et Vusi Mahlasela.

Elle recevra en janvier 2010 un Grammy Award avec la chanteuse américaine India Arie qui a repris une de ses chansons, « Palea » figurant sur l’album « Na Afriki ». Deux (2) mois plus tard, c’est la sortie de son troisième album « Djekpa la you » (enfants du monde). Elle continuera son tour du monde avec pas moins de 700 concerts donnés sur les cinq (5) continents.

En 2012, elle participe à un nouveau projet Acoustic Africa / Women voices avec Manou Gallo et Kareyce Fotso. Ce projet a été proposé en tournée en Afrique de l’Ouest, aux USA et l’Europe printemps et l‘été 2013.

Dobet sort en 2014 son quatrième album « Na Drê » où pour la première fois, elle compose seule la quasi totalité des chansons mis à part le titre Na Drê, qui donnera son nom à l’album, écrit par Lokua Kanza. Cet opus signe son émancipation artistique et confirme son talent d’écriture. Elle s’entoure de ses musiciens qui arrangeront chacun trois titres de l’album, mais aussi de Paco Sery pour « Botondi ». Parallèlement, elle est promue Ambassadrice des Droits de l’Homme par la Côte d’Ivoire aux côtés du chanteur des Magic System Salif Traoré dit A’Salfo, en reconnaissance de leurs ‘’engagements personnels’’.

Après plus de 10 ans de carrière accompagnée par Contre Jour, Dobet change en 2015 de tourneur avec VO Music et de management. Elle prépare activement un cinquième album et continue de tourner à travers le monde avec son groupe.

Dobet Gnahoré sur scène

La musique de Dobet Gnahoré est un subtile mélange de sonorités et vibrations africaines urbaines et traditionnelles.
Sa présence sur scène est remarquable par ses talents de danseuses, chorégraphes, chanteuses et musiciennes. En effet, elle s’adonne à la guitare, la percussion…. tout en entonnant ses chants évoquant les tristesses, les plaies, les plaintes, les peurs, les richesses, les espoirs, les joies de l’Afrique. Elle nous offre également une énergie vive à travers la danse traditionnelle africaine qu’elle maîtrise parfaitement. C’est donc tout vos sens qui sont éveillés: sa voix vous donne des frissons, ses musiciens vous font vibrer, sa mélodie vous donne plaisir à l’écouter, ses chorégraphies artistiques vous laisse stupéfait…. Dobet Gnahoré est une artiste complète qui a encore beaucoup de choses à nous faire découvrir ! Je suis vraiment très heureuse d’avoir pu assister à cette représentation.

 

L’Emoi du Jazz by DEZ GAD

Dobet Gnahoré a été choisie pour faire la clôture du Festival de Emoi du Jazz by DEZ GAD. J’ai trouvé cette programmation très intéressante car c’est un sacré honneur pour elle de clôturer cet événement qui est née à Abidjan pour faire découvrir le Jazz et ses dérivés à la population ivoirienne.
Avoir Dobet Gnahoré, une figure de proue de la musique ivoirienne est vraiment quelque chose de superbe. Le concert était magnifique. Je me suis laissé transportée au rythme de sa voix et sur l’instrumental bien maîtrisé. Cela n’est pas du tout étonnant puisqu’elle était accompagnée sur scène des musiciens Mike Dibo, Valéry Assouan, Boni Gnahoré et Julien Pestre. Nous avons donc eu le père et la fille sur scène ! C’est vraiment un délice !

J’ai beaucoup apprécié le fait que Dobet Gnahoré mette en avant d’autres artistes. En effet, sa prestation a commencé avec un artiste aveugle dénommée Innocent: il chante en jouant sur son tabouret qui semble être en aluminium et à un style zouglou « ambiance libre ». Avant de clôturer son show, elle a invité un collectif de jeunes filles qui a réinterprété une de ses chansons. Deux (2) d’entre elles chantent accompagnées d’un choeur de trois (3) d’entre elles et les autres sont à la percussion et à la guitare.

IMG_9481

Dobet Gnahoré nous a offert un voyage musical en nous proposons certains de ses grands tubes issus des albums « Na Afriki », « Djekpa la you » et « Na Drê ». Elle nous a également proposé en exclusivité des chansons de son prochain album dont une dénommée « Africa » que j’ai tout particulièrement appréciée.

Cette soirée était tout ce que j’attendais :
Un superbe spectacle ! 
Une voix qui vous transcende ! 
De l’instrumental bien maîtrisé !
Des chorégraphies à vous couper le souffle ! 
C’était tout simplement Dobet Gnahoré à l’état pure ! 

sources : Site internet Officiel  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s