Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA 9)

La 9ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA 9) se tiendra du 19 au 24 Avril 2016 prochain à Abidjan et Korhogo sous le thème «Jeunesse et développement». Analysons le contenu de cette édition.

12977097_1045822088797170_6656333010500259154_o
Source : FEMUA site officiel

 

FEMUA 9 – Rencontres artistiques et culturelles

Cette édition sera l’occasion d’apprécier les talents de quinze (15) artistes qui sont : Papa Wemba (RDC), IJahman Levi (Jamaïque), Kery James (France), Charlotte Dipanda (Cameroun), Toofan (Togo), Vieux Farka Touré (Mali), Daddy Lumba (Ghana), Mawndoé (Tchad), Elida Almeida (Cap-Vert) Yabongo Lova, John Kiffy, NST Cophie’S, Nguess Bon Sens, Boni Gnahoré et Abou Nidal (Côte d’Ivoire).

Les manifestations sont toutes gratuites. Il suffit de se procurer les tickets à l’Institut Français ou à Anoumabo! Dépêchez-vous! Les tickets partent vraiment comme de petits pains!

Au programme pour moi, en priorité, Elida Almédia qui a remporté le Prix RFI Découvertes 2015, Boni Gnahoré et le Vieux Farka Touré. Ils se produiront tous les trois (3) à l’Institut Français de Côte d’Ivoire respectivement les mardi 19, mercredi 20 et jeudi 21 avril 2016. Pour tout savoir sur ces trois (3) concerts exceptionnels, rendez vous sur l’événement de l’Institut Français.

1933469_1021265681252811_1344072801458312721_o-2
Source : FEMUA site officiel

FEMUA 9 – Un Festival national

Après Yopougon et Koumassi (deux (2) quartiers populaires d’Abidjan), cette année le FEMUA va se délocaliser à Korhogo, une ville du nord de la Côte d’Ivoire se situant à 600 km d’Abidjan, où se tiendra le concert de clôture.

Cette initiative du FEMUA est très intéressante car elle permet de désengorger Abidjan et de faire vivre culturellement d’autres villes de l’intérieur du pays souvent laissées pour compte. Je souhaite donc que le FEMUA s’exporte ainsi dans d’autres villes dans les années à venir en vue d’avoir cette envergure de Festival National des Musiques Urbaines.

 

FEMUA 9 – Pour le développement de l’esprit créatif dès le plus jeune âge

A l’origine, le FEMUA a vu le jour avec pour objectif de vulgariser la musique urbaine dans les quartiers défavorisés et ainsi permettre aux populations locales d’avoir accès à la culture à proximité de leur domicile. C’est donc un festival avec un volet social très fort. Cette année, pour renforcer cet aspect, une innovation majeure a vu le jour. Il s’agit du FEMUA Kids qui se veut être un moment de partage et de découverte pour les tous petits – notamment pour ceux évoluant dans les milieux modestes – organisé autour d’ateliers ludiques, de chants, d’animations et de prestations d’artistes. Cette première édition aura lieu ce mercredi 20 avril 2016 de 9h à 17h à Marcory Anoumabo. Merci de noter que l’entrée est gratuite. N’hésitez donc pas à envoyer vos enfants !

12977201_1048246641888048_3724503481238241916_o-2
Source : FEMUA site officiel

 

FEMUA 9 – Un espace de réflexion sur l’industrie musicale Africaine

Le FEMUA 9 sera également l’occasion, comme en 2015 de réfléchir sur l’industrie musicale en Afrique d’autant que le secteur peut être un réel pourvoyeur d’emploi.

C’est ainsi qu’un partenariat avec l’African Music Developement Programme (AMDP) et l’Institut Français a été mis en place pour la tenue, les 19 et 20 avril 2016, de la deuxième édition de la IMPACT Music Conference qui est une rencontre professionnelle internationale autour des nouvelles réalités de la musique africaine.

Au programme : des tables rondes, des ateliers de formation, des présentations et un concours de startups créatives innovant dans l’univers de la musique.

La conférence sera ouverte par l’artiste congolais Baloji et on pourra compter au nombre des intervenants Steven Hearn (Scintillo.eu), Samir Abdelkrim (StartupBRICS.com), Maria Luisa Angulo (Triasculture.net), Jean-Pierre Seck (Allmade.com), Paola Audrey (Pannelle.com), Josquin Farge (Soundsgood.co), Adrien Aumont (KissKissBankBank), Paulin Gohoungodji (Chercheur) Cimalia « Narsix » Baya (Baziks Entertainment) et Yann Le Beux (Suba Africa Technologies).

Cette conférence sera donc l’occasion de réunir durant deux jours les acteurs du milieu de la musique en vue de trouver des pistes de solutions pour faire face aux nouvelles réalités de la musique africaine.

N’hésitez pas à vous inscrire en ligne via Eventbrite

Pour tout savoir :   Facebook FEMUA 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s