Roukiata Ouedraogo – Le rire à l’état pur !

Comédienne française d’origine burkinabé, Roukiata Ouedraogo respire la joie de vivre.

Après avoir suivie une formation en art dramatique aux cours Florent à Paris, elle débuta une carrière dans le milieu de la mode en tant que maquilleuse professionnelle et conseillère en image. Elle travailla également comme modèle pour des stylistes et créateurs de modes, pour des marques de foulards, de perruque et des produits de beauté pour des marques comme L’Oréal. Elle commença à écrire sa première pièce de théâtre, « Yennenga l’épopée des Mossé », en 2007, trois mois après avoir intégré les courts Florent. C’est l’histoire d’une princesse amazone qui renonce à son statut social en vue de prendre son destin en main pour vivre sa propre histoire et ceci quel qu’en soit le prix. La pièce qui a été créée en 2008 a eu un prompt succès à travers la France et l’Europe où elle a été jouée. C’est ainsi que Roukiata s’est fait connaître en Europe et même dans son pays natal, le Burkina Faso. «J’ai eu l’occasion de la jouer dans mon pays, le Burkina Faso où l’accueil fut chaleureux et la presse unanime. Je me suis fait connaître dans mon pays grâce à cette pièce ».

10928689_816604205066326_247989150_n-3

 

La vie avec le sourire

A voir sa présence lors de ces one woman show, il est évident que la passion pour le théâtre a toujours existé en elle et j’ajouterai que le théâtre « coule dans ses veines » (rires) comme on dirait en Côte d’Ivoire. Mais la vie n’a pas toujours été facile pour Roukiata. Elle a vécu un grand drame dans sa vie. En l’espace de sept mois, elle a perdu son frère et son père. Ce dernier s’est beaucoup inquiété pour elle sur son lit de mort car c’est la petite dernière de la fratrie et surtout car elle vivait seule et loin de sa famille. A son décès, Roukiata s’est jurée d’être heureuse et de tout faire pour vivre heureuse pour que son père ne s’inquiète pas pour elle de là où elle est. Elle décida de prendre son destin en main et de façonner sa vie pour être heureuse et pour suivre ses rêves. C’est cette force qui est en elle qui nous fait vibrer lorsqu’elle entre dans la peau d’un de ses personnages. C’est une femme forte. D’ailleurs, Roukiata a dit une chose que je trouve très poignante : « Vous savez, le rire et l’humour véhiculent souvent le drame » par ce que l’on est prêt à sourire à la vie, au monde qui nous entoure et à vivre nos rêves que lorsque l’on connaît le poids de la vie et que l’on sait qu’elle mérite d’être vécue dans la joie de vivre. Je pense que c’est le meilleur message que l’on peut retenir de sa personnalité. Malgré sa timidité, Roukiata est une battante, une passionnée qui ne restera pas les bras croisés mais qui essayera de faire sa petite place au sein du cercle très fermé des humoristes et comédiens car il faut l’avouer ce n’est pas un métier facile.

10913524_816603098399770_1801218494_n-3

 

Des pièces colorées aux influences diverses

Bien qu’influencée par des comédiens comme Jean Miché Kankan, Chantal Ladessou, Sylvie jolie, Julie Ferrier…Roukiata aime se moquer d’elle ! Elle rit de sa vie, de son parcours, de son entourage, des autres, du monde qui l’entoure.

« Ouagadougou pressé »

C’est ainsi qu’est née, après 3 années de travail acharné, sa seconde pièce : « Ouagadougou pressé ». L’histoire de Petit Modèle, une jeune femme drôle, très fofolle mais à la fois attachante, ne pouvant survivre que sur scène, qui n’est autre que Roukiata débarrassée de sa timidité.

Cette pièce est une invitation à venir découvrir Ouagadougou et plus largement le Burkina Faso car à travers elle, Roukiata indique que « c’est plutôt un regard tendre, poétique et amusé sur que je porte sur ma famille, mon pays, mon entourage, mon quotidien… ». Elle indique même la peur qu’elle a eu avec son metteur en scène, Stéphane Eliard, de voir le spectacle « ghettoïsé » c’est-à-dire n’attirant que des personnes qui connaissent Ouaga. Mais comme les belles choses attirent de belles personnes, c’est un public multiculturel qui a été touché. Une audience composée d’européens, d’asiatique et d’africain. De plus, des professeurs d’école et de lycée très sensibles aux débats que suscitent la pièce, sur les question d’identité concernant notamment les enfants issus de l’immigration par exemple, assistent à des représentations avec leurs élèves. C’est une façon d’ouvrir le regard sur les situations vécues par les immigrés de toutes origines mais surtout de pointer du doit la nostalgie de l’adolescence où les jeunes de tous les pays du monde utilisent les mêmes astuces pour déjouer l’autorité parentale ou tout simplement pour draguer les jeunes filles… en résumé, c’est une pièce qui rappelle que tous les jeunes parlent finalement un langage universel.

Des projets à venir… des fous rires en perspective

Roukiata nous a fait la confidence qu’elle a de beaux projets pour l’année 2015. Outre le fait qu’elle a débuté l’année 2015 avec une belle tournée africaine avec au programme des représentations de la pièce « Ouagadougou pressé » aux Instituts français de Dakar (Sénégal), de Bobo Dioulasso et Ouagadougou (Burkina Faso), Cotonou (Bénin) et Niamey (Niger), une tournée qui a rencontré un franc succès auprès du public Africain et qui n’est pas encore fini. Roukiata est en création actuellement avec la compagnie BlonBa à Paris où elle campe un des rôles principales dans une pièce intitulé « La Buffle » qui sera jouée fin mars 2015. Elle présentera très prochainement une émission dédiée à la mode et à la beauté sur une chaîne de télé et finalise l’écrire d’une nouvelle pièce qui a déjà été sollicitée par quelques Instituts Français. Cette pièce parlera d’elle, sa petite vie en France, son parcours dans le milieu de la mode, son premier boulot et ses débuts en tant que comédienne. Je crois que l’on va bien s’amuser !

On ne peut lui souhaiter que du bonheur et la réussite !

On met un « J »aime » sur sa page Facebook : ici

One comment on “Roukiata Ouedraogo – Le rire à l’état pur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s