OHIRI ou la [R]Evolution

OHIRI est une marque de bijoux contemporains qui revisite un objet de la culture Akan : le poids Akan. Cette marque se distingue par son caractère avant-gardiste, ses lignes épurées, ses formes minimalistes et son côté non conformiste. J’aime cette marque ! Elle représente pour moi l’avenir de la mode africaine car le designer a su s’approprier le poids akan pour le positionner comme un indispensable accessoire de la garde robe de la femme moderne qu’elle soit européenne, africaine ou asiatique.

De la Genèse à la [R]Evolution

Une culture traditionnelle profonde

Akébéhi Kpolo est une jeune ivoirienne discrète et souriante qui vit en région parisienne. Elle a eu la chance durant son enfance de découvrir la richesse culturelle de notre beau et cher pays la Côte d’Ivoire à travers la découverte de diverses villes comme Man et le pont de lianes, Korhogo, San-Pedro, etc. C’est durant l’un de ses voyages, pour le mariage d’une de ses grandes cousines, qu’elle découvrit les bijoux en poids Akan portés par les chefs coutumiers et notables de la région de Yamoussokro où se déroulait la cérémonie. Elle pu toucher, essayer, voir ces belles parures et s’émerveiller de ce trésor. Elle avait alors 11 ans.

King Prempe, January 1926, Kumase, Ghana – Historical Photographs from the Basel Mission source : http://www.ohirikreation.com

Un esprit créatif en ébullition

Akébéhi, c’est aussi une personne créative dans l’âme. Je dis cela car c’est aussi une amie d’enfance. Nous avons usés quelques fonds de culotte ensemble comme dirait l’expression française et elle a toujours eu ce petit côté artistique en elle. Elle l’approfondit avec le temps en pouvant compter sur l’appréciation de son entourage qui voyait en cette activité de conception de bijoux qu’une simple passion d’enfant, un simple hobby. Mais c’était ignoré sa détermination. En 2011, après un Master en Développement Durable obtenu à Paris, elle décide de monter un projet avec deux artisans ivoiriens, Clément et Hervé, rencontrés 2 ans plus tôt à Abidjan. Il s’agissait de créer une ligne de bijoux minimaliste, authentique et épurée en poids Akan afin de revisiter ces parures traditionnelles et de sublimer le poids Akan : C’est ainsi que naquît OHIRI KREATION. Chaque pièce proposée est le fruit d’un travail d’équipe. Akébéhi dessine le bijou dans les moindres détails ; les poids Akan sont ensuite réalisés par Clément et Hervé dans leur atelier à Adjamé (Abidjan, Côte d’Ivoire) ; et enfin la pièce est montée à la main par Akébéhi à Paris. Cette première collection reçu un franc succès auprès de la cible.

Collection Roche X Metalik Photographe: Indi Lohon – MUA: Marion Bodinier – Coiffure: Carole Douard – Modèles: Romy Niaba, Emilie Pommelet source : http://www.ohirikreation.com

 

 

[R]Evolution

Toujours en quête de perfection et d’innovation, Akébéhi eut une idée de génie en juin 2013. Dans sa volonté d’enrichir sa démarche artistique à long terme, qui est de parvenir à travers une ligne unique de bijoux en poids Akan à mixer les codes de deux cultures à savoir celle de l’Afrique de l’Ouest où elle a grandit et celle de l’Occident où elle vit, elle souhaitait qu’un regard différent soit porté sur le poids Akan. Après un long travail de recherche et de nombreuses lectures, elle décida pour matérialiser cette volonté du mélange de culture, cette envie de tirer le meilleur d’un héritage et d’un métissage culturel de consulter les chefs coutumiers ivoiriens. Après discussions, elle a obtenu accord et leurs bénédictions pour la création d’un poids Akan : Ehunba qui signifie « Union » en français. Une vrai [R]Evolution !

Le poids Akan Ehunba me plait beaucoup ! Il me fait penser à deux clés que l’on a assemblées comme pour les empêcher de se séparer, comme si l’une n’était rien sans l’autre. De plus, il est simple, épuré, discret et à la fois présent.

Ehunba, le poids Akan dessiné par OHIRI – source : http://www.ohirikreation.com/la-marque

 

Production du poids Akan Ehunba – source : https://www.facebook.com/OhiriOfficiel

 

Quant à la nouvelle collection FORMS, elle est une approche abstraite du poids Akan dont l’objectif est de dévoiler de manière subtile mais agréable le poids Akan en utilisant des matières comme le Plexiglas. On peut ainsi le deviner, l’imaginer, le percevoir, l’apercevoir, l’entrevoir… le poids Akan Ehunba n’est plus un simple poids Akan, il intrigue, fascine… et appelle à l’interrogation… C’est la [R]Evolution de Ohiri Kréation… C’est OHIRI. Une marque qui porte tout son sens aujourd’hui car OHIRI signifie « qui tend vers la maturité ».

Cette nouvelle collection peut se résumer pour moi comme étant un projet de promotion et de développement d’un savoir faire ancestral. Nous ne sommes donc pas au bout de nos surprises !

 

Photographe: Loic Sene for BODD – MUA: Katia Ren – Modèles: Adja Kaba & Dominic Rau – source : http://www.ohirikreation.com/campagnes

 

Capture écran du site officiel - Photographe: Loic Sene for BODD MUA: Katia Ren Modèles: Adja Kaba & Dominic Rau - source : http://www.ohirikreation.com/campagnes

Un pari sur la qualité

OHIRI c’est une équipe de 3 personnes : Akébéhi le designer, Clément et Hervé, les artisans. La qualité du travail de ces deux Mr Poids Akan de OHIRI, malgré les conditions précaires de travail qui étaient les leurs a toujours impressionné Akébéhi. Aujourd’hui, elle est heureuse de rappeler que leur collaboration leur permet entre autres de développer leurs activités et leur atelier et également de générer un revenu mensuel plus ou moins fixe qui s’inscrit dans le temps.

 

Hervé et Clément, les Mr Poids Akan de OHIRI dans leur atelier à Adjamé (Abidjan, Côte d’Ivoire) – source : https://www.facebook.com/OhiriOfficiel

 

OHIRI est donc la manifestation palpable de leur art et de cette franche collaboration qui montre leur capacité à, ensemble, réaliser des bijoux de qualité en intégrant des standards à priori autres que les nôtres. Mais la marque ne se limitera pas à cette collaboration, elle ambitionne à long terme de parvenir à mettre d’autres aspects de l’artisanat ivoirien en avant…

OHIRI est donc une marque à suivre de façon très pointue !!

 

 

 

La Culture Akan en quelques lignes – source site officielle de la marque OHIRI : ici
Le peuple Akan est un groupe ethnique de l’Ouest Africain (Ashanti au Ghana, Baoulé, Agni… en Côte d’Ivoire, pour ne citer que ceux là). Dans la culture Akan, l’or symbolise le soleil, la vie. Aussi il est fortement représenté et utilisé dans l’organisation du groupe. Par exemple, la poudre d’or, servait lors de transactions commerciales. Pour la mesurer, les Akan utilisaient des monnaies-étalons appelées poids Akan. Les poids Akan étaient coulés dans du bronze ou du laiton et servaient de système de mesure jusqu’au début du XXème siècle environ.
Au-delà de leur fonction pondérale, les poids Akan étaient aussi porteurs de sens. Le propriétaire d’une série de poids possédait en quelque sorte une « bibliothèque », un savoir. Ainsi, les jeux de poids étaient détenus fièrement et jalousement par chaque famille. Aujourd’hui, on retrouve le poids sur des parures lors de fêtes traditionnelles ou coutumières entre autres.

 

 

Où trouver OHIRI ?

Dans les points de vente

  • à Paris : OWL PARIS – 38 Rue de Caulaincourt 75018 Paris
  • à Amsterdam : THE NEW LABEL PROJECT – Rozengracht 75, 1016 LT Amsterdam, +31 6 21839006
  • et bientôt à Londres

 

Sur la boutique en ligne : www.ohirikreation.com

 

Sur les réseaux sociaux : www.facebook.com/ohiriofficiel ou www.ohiri-inspiration.tumblr.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s