16 cas confirmés, première vaccination reçue

Environ 16 cas de monkeypox ont été confirmés en France et deux personnes ayant été en contact étroit avec une personne infectée ont été vaccinées.

Le nombre de cas détectés signalés dans la précédente mise à jour du mercredi 25 mai était de sept.

Sur les 16 désormais recensés, 12 sont d’Ile-de-France, un d’Auvergne-Rhône-Alpes, deux d’Occitanie et un de Normandie, précisent les données de l’agence de santé publique Santé publique France.

La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a déclaré que les autorités sanitaires françaises ne s’attendaient pas à un « pic » de cas et que le pays disposait de suffisamment de vaccins pour desservir les contacts étroits des personnes infectées.

La semaine dernière, la Haute Autorité de santé, régulateur de la qualité des soins de santé, a recommandé que les adultes qui ont été en contact étroit avec un cas confirmé – y compris les professionnels de santé – soient vaccinés.

Le vaccin actuellement utilisé contre le monkeypox est en fait contre la variole, une maladie étroitement apparentée. Deux personnes qui l’avaient reçu ont été vaccinées à l’hôpital Bichat à Paris.

Hier (29 mai), l’Organisation mondiale de la santé a déclaré dans un communiqué que le monkeypox pose un risque « modéré » pour la santé publique mondiale.

Cette évaluation repose sur le fait que « c’est la première fois que des cas et des groupes de monkeypox sont signalés simultanément dans des zones géographiques très différentes de l’OMS, et sans lien épidémiologique connu avec des pays non endémiques d’Afrique de l’Ouest ou du Centre. ”

« Le risque pour la santé publique pourrait être élevé si ce virus saisit l’opportunité de s’établir en tant qu’agent pathogène humain et de se propager à des groupes à risque plus élevé de maladie grave tels que les jeunes enfants et les personnes immunodéprimées », a-t-il déclaré.

On observe également que depuis l’arrêt de la vaccination antivariolique il y a plus de 40 ans, la proportion de la population sensible au monkeypox a augmenté.

Article associé

Cinq cas de monkeypox désormais confirmés en France, le risque reste « très faible »

Un cas de virus monkeypox signalé en région parisienne, le premier en France

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.