150 millions d’euros de la France pour soutenir des budgets sensibles au genre

Le gouvernement jordanien et la Politique française de développement ont signé un accord de prêt de politique de développement pour soutenir la mise en œuvre d’un budget sensible au genre d’un montant total de 150 millions d’euros et en présence de l’ambassadrice adjointe de France en Jordanie, Mme Janina Herrara.
Le ministre du Plan et de la Coopération internationale a souligné que ce prêt, qui soutient le budget général pour les années 2022-2024 et avec des conditions financières très clémentes, vise à soutenir les efforts du gouvernement jordanien pour promouvoir l’égalité des sexes en adoptant une approche intégrée. la budgétisation sensible au genre dans la phase de budgétisation des départements et agences officiels, et à travers les quatre ministères pilotes, comme première étape, il s’agit du ministère de la Main-d’œuvre, du ministère de l’Éducation, du ministère de la Santé et du ministère du Parlement et de la Politique, en collaboration avec le ministère du budget public. Il a ajouté que cela permettra d’accroître l’efficacité de l’allocation des ressources pour aider à fournir des services équitablement et efficacement aux citoyens, et de prendre en compte le genre dans la planification et la mise en œuvre des projets et programmes en contribuant à trouver la compatibilité entre les stratégies nationales, leurs budgets. et sa mise en œuvre.
Le vice-président exécutif de l’Agence française de développement, Bertrand Walkenire, a déclaré que la Jordanie, grâce à l’élargissement de l’application d’une approche de budgétisation sensible au genre, sera dans un proche avenir plus avancée dans ce domaine et à l’avant-garde des pays travaillant à promouvoir l’égalité des sexes, notant que l’Agence française de développement fournira également des subventions techniques et une assistance au renforcement des capacités d’un montant de (1,5) million d’euros à mettre en œuvre par ONU Femmes, afin de contribuer à la réalisation des activités du programme.
Le ministre Shraideh a exprimé sa gratitude et son appréciation au gouvernement français et à son organe exécutif, l’Agence française de développement, pour ce soutien continu au Royaume, et pour leur compréhension des défis économiques et sociaux auxquels la Jordanie est confrontée, soulignant que la Jordanie attache une grande importance à son intérêts. relations avec la France sur une base bilatérale et dans le cadre de l’Union européenne, a salué la profondeur des relations entre les deux parties. Et vise à renforcer les liens de rapprochement en développant des perspectives de coopération dans de nombreux domaines d’intérêt mutuel et à divers niveaux politiques, sociaux et les niveaux économiques.
Il convient de noter que l’Agence française de développement est le principal bras armé du gouvernement français dans sa coopération au développement avec la Jordanie. Depuis 2003, l’agence a fourni un soutien financier et technique à la Jordanie pour mettre en œuvre des programmes et des projets dans des secteurs prioritaires tels que l’énergie, l’eau, la justice, les municipalités et les transports.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.